UNE PUNITION POUR UN RHUME

« C’est la goutte qui fait déborder le nez”, voilà ce qu’aurait dit le jeune Auguste, très enrhumé, juste avant de se faire punir avec ses camarades de classe par son instituteur de l’époque, Jean-Philippe Hervit-Monzlip.

ecole1908

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *